Le chef de l'ONU en Somalie appelle à agir contre la piraterie

5 septembre 2008

Le représentant spécial de l'ONU en Somalie, Ahmedou Ould-Abdallah, s'est dit vendredi extrêmement inquiet de l'augmentation des actes de piraterie contre des navires, à la fois dans les eaux somaliennes et dans les eaux internationales près de la Somalie, et a appelé la communauté internationale à agir contre ce « fléau ».

« Ces actes de piraterie sont de plus en plus une menace pour la navigation internationale et le commerce dans un environnement déjà fragile. Les millions de dollars de rançon payés aux pirates et à leurs associés à terre et à l'étranger sont devenus un commerce de plusieurs millions de dollars qui menace la stabilité du Puntland et de la Somalie dans son ensemble », a déclaré M. Ould-Abdallah dans un communiqué.

Actuellement, on compte dix navires aux mains de pirates. Selon les autorités locales somaliennes, le commerce vers les ports, notamment dans le nord du pays, est sérieusement affecté.

« Je suis très heureux que le Conseil de sécurité ait adopté la résolution 1816 sur la piraterie en juin de cette année et que la communauté internationale ait montré sa détermination à arrêter ces criminels. Toutefois, ces criminels défient cette résolution du Conseil de sécurité et le temps est venu d'une action commune pour que cette résolution entre en vigueur », a déclaré le représentant spécial de l'ONU.

« Nous devons agir rapidement avant que le niveau d'activité criminelle n'augmente et n'affecte les ports dans les pays voisins. Nous devons travailler ensemble pour mettre fin à ce terrible fléau », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU salue la signature d'un accord entre dirigeants somaliens

Le représentant spécial de l'ONU pour la Somalie, Ahmedou Ould-Abdallah, a salué la signature lundi à Addis Abeba entre dirigeants somaliens d'un accord destiné à promouvoir la réconciliation en Somalie.