Darfour : Un réfugié tchadien tué lors d'une émeute liée à la distribution de rations

4 septembre 2008

Un réfugié tchadien a été tué et six personnes blessées dans un camp de réfugiés au Darfour (Soudan) lors d'une échauffourée à propos de la distribution de rations, a indiqué jeudi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

Un réfugié tchadien a été tué et six personnes blessées dans un camp de réfugiés au Darfour (Soudan) lors d'une échauffourée à propos de la distribution de rations, a indiqué jeudi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

Des réfugiés du camp de Umm Shalaya, au Ouest Darfour (Soudan), ont déclenché une émeute en raison de rations plus réduites du fait de problèmes logistiques, affirme un communiqué. Le camp abrite environ 6.600 réfugiés.

Le HCR affirme que des centaines de femmes armées, ont manifesté avec violence contre des policiers qui ont répondu par des coups de feu. Un réfugié de 26 ans a été tué et trois autres légèrement blessés. Trois policiers ont aussi été blessés.

Les stocks de nourriture ont baissé du fait des difficultés d'acheminement liées au manque de sécurité sur la route entre El Geneina, la capitale du Ouest Darfour, et la camp. Il s'agit notamment des stocks de sorgho, une céréale de base dans la région.

La région du Darfour, toujours en proie aux affrontements entre mouvements rebelles et troupes gouvernementales, abrite près de 50.000 Tchadiens fuyant les combats à la frontière du Darfour et du Tchad.

Par ailleurs, selon l'Opération hybride UA-ONU au Darfour (MINUAD), un camion du Programme alimentaire mondial (PAM) a été détourné mercredi près de Moraya, à 55 kilomètres au nord-ouest de Nyala, au Sud-Darfour.

Selon le GPS qui permet de suivre le camion, ce dernier se dirigerait dans la direction de Djebel Marra. L'argent et les téléphones mobiles des chauffeurs ont été volés et le sort du personnel du PAM est inconnu.

Enfin, trois véhicules du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) ont été pris dans une embuscade par des hommes armés au retour de Yara, à 50 kilomètres au nord de Nyala. La MINUAD a envoyé une patrouille pour sauver les passagers, membres d'une délégation de Khartoum et du bureau de l'UNICEF.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Darfour: Ban Ki-moon appelle à un cessez-le-feu sans condition

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'inquiète dans un rapport rendu public jeudi de l'augmentation des violences en juillet au Darfour (Soudan) et appelle toutes les parties impliquées à s'engager en faveur d'un cessez-le-feu sans condition.