Chypre : Ban salue le début de négociations à part entière sous l'égide de l'ONU

3 septembre 2008
Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon (à droite) avec son conseiller spécial sur Chypre, Alexander Downer.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a chaudement salué le lancement formel mercredi de négociations à part entière sur l'avenir de l'île divisée de Chypre par les dirigeants chypriote grec Demetris Christofias et chypriote turc Mehmet Ali Talat, sous les auspices des Nations Unies.

L'objectif de ces négociations est d'arriver à un règlement global sur la question chypriote, a souligné M. Ban, dans une déclaration lue par son conseiller spécial sur Chypre, Alexander Downer.

« Je salue les dirigeants pour le sérieux de leur résolution, leur sens du compromis et leur engagement à voir le processus de paix aboutir. Les Nations Unies soutiennent et encouragent les deux parties à obtenir un règlement négocié afin de réunifier l'île pour le bénéfice de tous les gens de Chypre », a dit le Secrétaire général. « J'assure les parties que, comme demandé, l'ONU apportera un soutien sans faille à travers les efforts de son conseiller spécial et son représentant spécial et de toute l'équipe des Nations Unies », a-t-il ajouté.

« Ce jour est historique pour Chypre », a déclaré pour sa part M. Downer à l'ouverture des négociations à Nicosie. « Il faut noter que des progrès significatifs ont été faits en peu de temps pour établir la confiance et créer une base solide sur laquelle démarrer les négociations formelles », a-t-il ajouté.

L'île de Chypre est divisée depuis 1974 en deux entités. D'un côté, la République de Chypre, reconnue internationalement, et de l'autre, la partie nord de l'île, autoproclamée République turque de Chypre du Nord (RTCN), reconnue seulement par la Turquie.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.