La CNUCED va réaliser une étude pour aider l'Iraq à se reconstruire grâce à l'innovation

29 août 2008

La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) va mener une étude pour aider l'Irak à reconstruire son économie à l'aide de la science, de la technologie et de l'innovation.

Un protocole d'accord doit être signé lundi 1er septembre à Genève par le ministre iraquien de la Science et de la Technologie, Raid Fahmi, et le Secrétaire général de la CNUCED, Supachai Panitchpakdi. Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, doit assister à cet événement, a précisé la CNUCED dans un communiqué publié vendredi.

Alors que l'Iraq était parmi les meilleurs de la région en matière de science, de technologie et d'innovation, l'infrastructure intellectuelle du pays a souffert de sérieux reculs à la suite d'années d'isolement, de ressources réduites et de dégâts aux infrastructures. Selon des estimations de diverses sources, près de 80% des institutions d'éducation et de recherche du pays ne sont pas pleinement opérationnelles et un grand nombre de scientifiques et d'ingénieurs iraquiens ont quitté le pays.

L'étude sera menée par une équipe d'experts travaillant sous la direction de la CNUCED, en partenariat avec des responsables du gouvernement, des représentants du secteur privé, des responsables d'université, des directeurs d'institut de recherche et d'autres. Elle fournira une base pour permettre à l'Iraq d'utiliser la science, la technologie et l'innovation pour inciter à un développement économique de long terme.

La CNUCED réalise des études à la demande des gouvernements de pays en développement. La dernière étude, réalisée pour l'Angola, a été présentée le 29 mai.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.