Afghanistan : L'ONU condamne la mort d'enfants dans des bombardements de la coalition

27 août 2008

La représentante spéciale pour les enfants et les conflits armés, Radikha Coomasraswamy, a exprimé mercredi sa grave préoccupation face au nombre élevé de victimes, pour la plupart des enfants, causé par des bombardements aériens de la coalition lors d'une opération militaire dans la province d'Herat, le 21 août.

Selon la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA), les bombardements auraient tué 90 civils dont 60 enfants dans la région de Shindand.

« Je suis profondément alarmée par le nombre de victimes causées par cette frappe aérienne et d'autres opérations militaires. Les enfants pèsent le prix lourd dans ce conflit et sont exposés à des traumatismes physiques et psychologiques », a déploré Mme Coomasraswamy.

Elle s'est jointe à l'appel lancé lundi par le chef de la MANUA, Kai Eide, suggérant aux forces internationales et à l'armée afghane de revoir leurs procédures afin d'éviter de telles tragédies.

Elle a vivement condamné le grand nombre de victimes parmi les enfants, dans l'escalade du conflit.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Afghanistan : Une enquête de l'ONU confirme que 90 civils ont été tués par la coalition

Une enquête menée par une équipe de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) confirme que 90 civils, dont 60 enfants, ont été tués par des bombardements de la coalition internationale lors d'une opération contre les talibans la semaine dernière, a indiqué mardi le représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU en Afghanistan, Kai Eide.