Burundi : Le Conseil de sécurité appelle à la mise en œuvre de l'accord de cessez-le-feu

26 août 2008

Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé mardi à la mise en oeuvre de l'accord global de cessez-le-feu du 7 septembre 2006 entre le gouvernement burundais et les rebelles du Palipehutu-FNL, dans une déclaration faite à la presse par le président du Conseil, Jan Grauls (Belgique).

Les 15 membres du Conseil « demandent instamment aux parties d'appliquer l'Accord global de cessez-le-feu » et de « faire preuve de souplesse pour surmonter les obstacles qui entravent la mise en œuvre » de cet accord, selon le texte de la déclaration.

Le Conseil s'est félicité de la signature par le gouvernement burundais et le Palipehutu-FNL le 26 mai d'une déclaration conjointe de cessation des hostilités et du retour au Burundi le 30 mai du chef du Palipehutu-FNL, Agathon Rwasa.

Les membres du Conseil de sécurité « encouragent le Palipehutu-FNL à collaborer avec le mécanisme conjoint de vérification et de surveillance afin d'entamer rapidement et de mener à terme l'opération de désarmement, de démobilisation et de réintégration, une fois ses combattants regroupés dans les zones de pré-regroupement, et encouragent ces derniers à se rendre tous dans les zones de rassemblement. »

Prenant la parole au nom d'Anders Lidén, président de la configuration spécifique sur le Burundi de la Commission de consolidation de la paix et représentant permanent de la Suède auprès des Nations Unies, Ulla Ström a souligné mardi devant le Conseil la nécessité pour le Burundi de se préparer au mieux à la tenue des élections législatives prévues dans le pays en 2010.

La Commission de consolidation de la paix a recommandé aux autorités burundaises qu'un cadre légal reflétant la réalité politique du Burundi soit présenté à l'Assemblée nationale burundaise en décembre 2008, a-t-elle ajouté. Mme Ström a de plus suggéré que la Commission électorale indépendante nationale, qui est « un rouage essentiel pour préparer les prochaines élections », devienne opérationnelle au cours de la première moitié de 2009.

Mme Ström a aussi souhaité que tout soit fait pour que l'Accord de cessez-le-feu entre le gouvernement du Burundi et le Palipehutu-FLN soit finalisé d'ici à la fin de 2008, afin de permettre la tenue d'élections libres dans un contexte « pacifié ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.