Afghanistan : Une enquête de l'ONU confirme que 90 civils ont été tués par la coalition

26 août 2008

Une enquête menée par une équipe de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) confirme que 90 civils, dont 60 enfants, ont été tués par des bombardements de la coalition internationale lors d'une opération contre les talibans la semaine dernière, a indiqué mardi le représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU en Afghanistan, Kai Eide.

Une enquête menée par une équipe de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) confirme que 90 civils, dont 60 enfants, ont été tués par des bombardements de la coalition internationale lors d'une opération contre les talibans la semaine dernière, a indiqué mardi le représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU en Afghanistan, Kai Eide.

« A la suite d'informations sur un grand nombre de pertes civiles lors d'opérations militaires dans le district de Shindand de la province d'Herat, une équipe des droits de l'homme de la MANUA vient de revenir d'une mission dans la zone touchée pour enquêter sur ces informations (..) L'enquête de la MANUA a trouvé des preuves convaincantes, fondées sur le témoignage de témoins visuels, et d'autres, que 90 civils ont été tués, dont 60 enfants, 15 femmes et 15 hommes. 15 autres villageois ont été blessés », déclare M. Eide dans un communiqué.

« Ceci est un sujet de grave préoccupation pour les Nations Unies. J'ai dit clairement à plusieurs reprises que la sûreté et le bien-être des civils doivent être pris en compte par-dessus tout lors de la planification et la mise en œuvre de toutes les opérations militaires. L'impact de telles opérations sape la confiance des Afghans dans les efforts destinés à construire un Etat pacifique et respectueux de la loi », ajoute-t-il.

Le représentant spécial a précisé que l'équipe de la MANUA avait rencontré lundi le gouverneur du district et des anciens. Elle a aussi interrogé des gens d'un certain nombre de familles dans le village de Nawabad qui lui ont confirmé qu'aux alentours de minuit le 21 août, des militaires étrangers et afghans sont entrés dans le village, qui se trouve dans la région d'Azizabad du district de Shindand. Les opérations militaires ont duré plusieurs heures durant lesquelles des bombardements ont eu lieu. Les destructions dues à ces bombardements étaient visibles, avec 7 à huit maisons complètement détruites et de sérieux dégâts pour beaucoup d'autres. Les habitants ont été capables de confirmer le nombre de victimes, citant les noms, l'âge et le sexe des victimes, selon le communiqué.

Kai Eide estime « crucial » que les forces militaires internationales et afghanes enquêtent pleinement sur la conduite de cette opération afin d'éviter la répétition de ce tragique incident. Il a présenté ses « sincères condoléances à toutes les familles qui ont souffert » et a offert aux autorités l'assistance de l'ONU pour aider les survivants.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Afghanistan : L'ONU appelle à enquêter sur les civils tués lors d'une opération militaire

Le chef de l'ONU en Afghanistan a appelé à procéder à une enquête complète concernant les informations selon lesquelles un grand nombre de civils ont été tués lors d'une opération militaire de la coalition internationale dans l'extrême ouest de l'Afghanistan.