Gaza : Un expert de l'ONU salue le passage de deux bateaux d'aide humanitaire

25 août 2008

L'arrivée à Gaza de deux bateaux transportant des cargaisons humanitaires affrétées par des militants des droits de l'homme est une victoire symbolique importante, a estimé lundi un expert indépendant auprès du Conseil des droits de l'homme.

Le rapporteur spécial sur les droits fondamentaux dans les territoires palestiniens, Richard Falk, a estimé que cette initiative non violente du mouvement « Libérez Gaza » a attiré l'attention mondiale sur la dure réalité du siège punitif enduré par les 1,5 millions d'habitants de Gaza depuis plus d'un an, indique un communiqué.

« Ce siège est une forme de punition collective qui constitue une grave violation de l'article 33 de la Quatrième Convention de Genève », a-t-il affirmé en référence à la Convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre, qui dispose en son article 33 qu' »aucune personne protégée ne peut être punie pour une infraction qu'elle n'a pas commise personnellement ».

« En restreignant l'entrée de nourriture, de carburant et de médicaments, les droits économiques et sociaux de la population de Gaza ont été violés de façon systématique », a déclaré Richard Falk.

Les deux bateaux sont entrés dans Gaza avec l'autorisation des autorités israéliennes, qui continuent de contrôler l'espace maritime, aérien et les frontières terrestres de Gaza, a noté le rapporteur spécial, pour qui ce contrôle, malgré le « désengagement israélien » de 2005, continue de faire de Gaza un territoire « sous occupation » israélienne.

« Avec le cessez-le-feu qui tient depuis le 19 juin, peut-être que cette autorisation donnée sans interférence marque une légère modification de l'approche de Tel Aviv et montre un plus grand respect pour le droit international humanitaire et pour les droits fondamentaux », selon M. Falk.

Les bateaux transportaient notamment des appareils auditifs, pour quelque 200 personnes. « Il y a beaucoup de personnes atteintes de surdité à Gaza, à cause du bruit produits par les avions israéliens », a-t-il expliqué.

Richard Falk a par ailleurs appelé le gouvernement israélien à donner des permis de sortie à plusieurs Palestiniens qui ont obtenu la prestigieuse bourse américaine Fulbright pour étudier aux Etats-Unis, et qui pourraient repartir par les bateaux arrivés ce week-end.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Gaza : la moitié des familles vivent sous le seuil de pauvreté

Pour la première fois, plus de la moitié des ménages de Gaza (51,8%) vivent en dessous du seuil de pauvreté, selon un rapport de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) publié jeudi.