Ban Ki-moon condamne les attentats en Algérie

20 août 2008

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a condamné les attentats qui ont fait plusieurs dizaines de morts mardi et mercredi en Algérie et s'est dit convaincu que la violence ne découragera pas les Algériens d'avancer dans la voie de la paix.

Dans une déclaration transmise par sa porte-parole, le Secrétaire général a condamné mardi soir un attentat terroriste perpétré le même jour aux Issers, à l'est d'Alger, qui aurait tué au moins 43 personnes, y compris des civils, dont la plupart étaient âgés de 18 à 20 ans.

Ban Ki-moon a adressé ses condoléances au peuple algérien et particulièrement aux familles des victimes. Il a réitéré son appel à la communauté internationale afin qu'elle soutienne les efforts du gouvernement algérien dans la lutte contre le terrorisme.

« Le Secrétaire général est fermement convaincu que la violence ne découragera pas le peuple algérien dans ses efforts pour la paix et la réconciliation », selon la déclaration.

Les 15 membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont aussi condamné, par l'intermédiaire d'une déclaration de la présidence du Conseil, l'attentat de mardi qui a visé une école de gendarmerie et ont appelé à traduire en justice les auteurs de cet acte.

Mercredi, l'Algérie a été de nouveau frappée par un attentat. Deux voitures piégées ont tué au moins 11 personnes dans la ville de Bouira. Les attentats visaient le commandement militaire de la ville et un hôtel à proximité.

« Le Secrétaire général est très préoccupé par ces nouvelles morts et condamne une fois encore l'usage de la violence », selon une déclaration transmise par sa porte-parole.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Conseil de sécurité condamne l'attentat perpétré en Algérie

Les 15 membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont condamné mardi, par l'intermédiaire d'une déclaration de son président, l'attentat suicide qui a visé une école de gendarmerie en Algérie et fait de nombreux morts et blessés.