Mauritanie : le Conseil de sécurité condamne le coup d'Etat

19 août 2008
Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon (à droite) avec le président élu de Mauritanie Sidi Ould Cheikh Abdallahi (3 juin 2008).

Le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné mardi le renversement des autorités démocratiquement élues de la Mauritanie par l'armée mauritanienne, le 6 août dernier.

« Le Conseil s'oppose à toute tentative de changement de gouvernement par des moyens anticonstitutionnels », affirme la déclaration de la présidence du Conseil de sécurité adoptée à l'unanimité aujourd'hui.

Le Conseil a exigé « la libération immédiate du président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi et le rétablissement immédiat des institutions légitimes, constitutionnelles et démocratiques ».

Le Conseil prend note du rôle important que joue l'Union africaine, ainsi que de l'appui apporté par les partenaires régionaux et internationaux, notamment le Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies, par l'intermédiaire de son représentant spécial pour l'Afrique de l'Ouest, Said Djinnit, et demande à tous d'aider à rétablir rapidement l'ordre constitutionnel en Mauritanie.

Ce dernier se trouvait la semaine dernière dans le pays, où il a appelé à la libération du président élu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.