L'ONU salue la mémoire du poète palestinien décédé Mahmoud Darwish

13 août 2008
La commissaire général de l'UNRWA, Karen AbuZayd.

La commissaire générale de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), Karen AbuZayd a salué mercredi la mémoire du poète palestinien Mahmoud Darwish, décédé le 9 août et enterré mercredi à Ramallah (Cisjordanie).

« Avec le décès de Mahmoud Darwish, le monde a perdu une voix fascinante et passionnée dénonçant la dépossession et la souffrance qu'elle engendre. Il fut le poète de l'exil, le poète des réfugiés dont la langue universelle de la rupture et de l'aliénation sera entendue dans les discours politiques et poétiques pendant de nombreuses années à venir », a dit Mme AbuZayd.

« L'UNRWA pleure cette perte avec le peuple palestinien », a-t-elle dit. Elle a précisé qu'il avait été décidé de nommer l'exposition marquant le 60ème anniversaire de la Nakba avec les mots de l'un de poèmes de Mahmoud Darwish les plus célèbres, « Je viens de là-bas… et je me souviens ». La Nakba, ou « journée de la catastrophe », est le jour où les Palestiniens commémorent chaque année l'anniversaire de la création d'Israël qui a entraîné l'exode d'un grand nombre de Palestiniens.

« Nous avons reconnu, comme le doivent tous les gens militant pour les populations réfugiées, les vérités profondes qui sont contenues dans son texte : le besoin de reconnaître le récit de l'autre, le pouvoir transformateur de la simple reconnaissance et le bénéfice à long terme qui se produit quand deux courants historiques se rejoignent, aussi douloureuse que puisse être cette convergence », a ajouté Karen AbuZayd.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.