Mauritanie : L'ONU demande à la junte la libération du président élu

12 août 2008

Le représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afrique de l'Ouest, Saïd Djinnit, est rentré à Dakar lundi à l'issue d'une visite de trois jours en Mauritanie où il a exhorté la junte militaire à rétablir immédiatement l'ordre constitutionnel et à libérer le président élu.

Saïd Djinnit s'est entretenu avec le général Abdelaziz, à présent chef du Haut Conseil d'Etat, a rapporté mardi un porte-parole adjoint du Secrétaire général à New York.

Le représentant de Ban Ki-moon a exprimé ses regrets quant au coup d'Etat du 6 août, soulignant la condamnation unanime de la communauté internationale, et appelant les autorités à respecter les obligations internationales de la Mauritanie, notamment en matière de droits de l'homme, ainsi qu'à rétablir l'ordre constitutionnel.

Il a appelé le général Abdelaziz à relâcher le président Ould Cheikh Abdallahi, qui reste détenu aux côtés d'autres personnes.

Lors de sa visite, M. Djinnit a tenu une série de consultations avec les membres du gouvernement mauritanien, divers partis politiques et représentants de la société civile et de syndicats.

Il a aussi eu des consultations avec des représentants de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Mauritanie : le Secrétaire général appelle à la restauration de l'ordre constitutionnel

Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a appelé mercredi au respect de l'Etat de droit et à la restauration immédiate de l'ordre constitutionnel en Mauritanie, où a eu lieu un putsch militaire non violent.