Zimbabwe : L'UNICEF immunise 2 millions d'enfants de moins de 5 ans malgré les obstacles administratifs

8 août 2008

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a mené cette semaine une campagne d'immunisation de deux millions d'enfants de moins de cinq ans au Zimbabwe, alors que le gouvernement continue d'interdire les activités des organisations non gouvernementales (ONG).

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a mené cette semaine une campagne d'immunisation de deux millions d'enfants de moins de cinq ans au Zimbabwe, alors que le gouvernement continue d'interdire les activités des organisations non gouvernementales (ONG).

« Au cours de sa campagne intitulée 'Journées nationale pour la santé', l'UNICEF a réussi à atteindre les enfants même dans les régions difficiles d'accès afin de les immuniser contre la tuberculose, la rougeole, la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l'hépatite B, la polio et l'haemophilus influenzae de type B (bacille de Pfeiffer) », a rapporté la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU, à New York.

« Tout en continuant ses activités au Zimbabwe, l'UNICEF reste gravement préoccupée par l'impact sur les enfants de l'actuelle interdiction faite aux ONG de travailler dans les communautés », a-t-elle ajouté.

« L'interdiction, imposée le 4 juin, est maintenant en application depuis deux mois, ce qui pose de graves problèmes à la communauté humanitaire dans le pays », affirme l'agence des Nations Unies.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban Ki-moon salue l'accord politique signé au Zimbabwe

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a salué lundi la signature d'un accord entre le président Robert Mugabe et le chef de l'opposition Morgan Tsvangirai au Zimbabwe qui met en place un cadre pour des pourparlers formels visant à mettre fin à la crise politique dans le pays.