Djibouti fait face à une crise humanitaire grave, selon l'OCHA

8 août 2008

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a lancé vendredi un appel à contributions pour la République de Djibouti, confrontée à une crise humanitaire après sept ans de sécheresse.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a lancé vendredi un appel à contributions pour la République de Djibouti, confrontée à une crise humanitaire après sept ans de sécheresse.

« Sept années de sécheresse, des pluies insuffisantes pour assurer la régénération de la végétation et la reconstitution des ressources en eau et l'augmentation considérable du prix du carburant et de l'alimentation » sont responsables de cette crise, affirme OCHA dans un communiqué.

Près de 24.000 familles (120.000 personnes), plus 8.500 réfugiés et 20.000 demandeurs d'asile – notamment en provenance de Somalie - sont gravement touchés, selon l'ONU.

Les Nations Unies et le gouvernement ont donc lancé un appel à contribution de 31 millions de dollars pour une assistance de six mois.

La sécheresse a conduit à des pertes catastrophiques parmi le bétail. La population connaît des niveaux de malnutrition importants et une augmentation de la pauvreté extrême, qui touche désormais 54% de la population.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Corne de l'Afrique : l'ONU réclame une action immédiate

La sécheresse, la prolongation des combats, la hausse du prix des aliments et du carburant, ainsi que les maladies et la pauvreté ont contribué à créer une situation d'urgence dans la Corne de l'Afrique où 14 millions de personnes dépendent maintenant de l'aide humanitaire.