Crise alimentaire : Le fonds humanitaire d'urgence de l'ONU débloque 30 millions de dollars

8 août 2008

Le Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) a alloué vendredi 30 millions de dollars supplémentaires à 12 pays, parmi les plus gravement affectés par la crise alimentaire.

Le Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) a alloué vendredi 30 millions de dollars supplémentaires à 12 pays, parmi les plus gravement affectés par la crise alimentaire.

Ces sommes iront aux programmes humanitaires en priorité à Djibouti, l'Erythrée et le Kenya, trois pays de la Corne de l'Afrique, ainsi qu'au Burkina Faso, au Burundi, au Lesotho, à Madagascar, au Niger, au Pakistan, au Tadjikistan, au Yémen et au Zimbabwe.

« Des millions de personnes vivotent à la limite de la survie à cause des effets combinés de la sécheresse, des pertes agricoles, et de l'augmentation du prix du carburant et de l'alimentation » a expliqué John Holmes, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence de l'ONU.

Cet argent provient d'une somme de 100 millions de dollars réservée à de telles situations d'urgence alimentaires pour 2008, dont 58 millions ont déjà été débloquées.

De sorte qu'il reste ne reste que 12 millions de dollars pour le reste de l'année alors que les besoins ne feront qu'augmenter, indique un communiqué du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Selon OCHA, cela signifie que les besoins supplémentaires devront être satisfaits par la voie de l'aide bilatérale.

Le CERF a été créé précisément pour éviter de recourir à une aide bilatérale ponctuelle, nécessitant un appel à contributions pour chaque crise. C'est le premier fonds humanitaire des Nations Unies disposant d'un budget pré-alimenté pour répondre aux situations les plus urgentes. Il dispose en théorie d'un budget de 500 millions de dollars par an.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.