L'expert des droits de l'Homme des Nations Unies achève sa visite au Myanmar

7 août 2008
Tomas Ojea Quintana, rapporteur spécial sur la situation des droits de l'Homme au Myanmar.

Le rapporteur spécial du Conseil des droits de l'Homme (CDH) pour le Myanmar, Tomas Ojea Quintana, a achevé jeudi une visite de quatre jours dans le pays au cours de laquelle il a pu discuter avec des responsables du gouvernement, des représentants de partis politiques et d'organisations non gouvernementales et des prisonniers politiques.

A la fin de sa visite, M. Ojea Quintana a salué la coopération des autorités. Il a eu des « réunions constructives » avec les ministres des affaires étrangères, du travail et des affaires intérieures et a aussi rencontré le chef de la police du Myanmar, ainsi que des représentants de l'organisme national des droits de l'Homme, a précisé la CDH dans un communiqué.

Le rapporteur spécial a rencontré le Tripartite Core group (TCG), un mécanisme créé par l'Association des Nations de l'Asie du sud-est (ASEAN) pour faciliter la coopération entre le Myanmar et la communauté internationale après le cyclone Nargis. Il s'est aussi rendu dans les zones touchées par le cyclone.

A la prison d'Insein, près de Yangon, il a pu parler en privé avec plusieurs prisonniers politiques, dont U Win Tin, Thurein Aung, Kyaw Kyaw, Su Su Nway et U Gambira. Il a rencontré également des représentants de partis politiques, dont la Ligue nationale de la démocratie et la Jeunesse étudiante génération 88 (Union du Myanmar).

Tomas Ojea Quintana a enfin rencontré des représentants d'organisations non gouvernementales dont la Croix-Rouge du Myanmar, l'Association du bien-être maternel et infantile du Myanmar et la Fédération des femmes du Myanmar. Il a aussi rencontré des membres de la communauté diplomatique et l'équipe des Nations Unies dans le pays.

Le rapporteur spécial a déjà discuté avec les autorités birmanes de la possibilité d'une deuxième mission avant la remise de son rapport au Conseil des droits de l'Homme en mars 2009. Avant cette date, il a prévu de remettre des recommandations dans un rapport à l'Assemblée générale de l'ONU.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.