AIEA: renouveau du nucléaire face à la pénurie d'énergies fossiles

4 août 2008
La centrale nucléaire japonaise de Kashiwazaki-Kariwa.

De plus en plus de pays se tournent vers l'énergie nucléaire face à la pénurie et à la hausse des prix des énergies fossiles (pétrole, gaz naturel, charbon), note l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) dans son Rapport annuel 2007 publié lundi.

De plus en plus de pays se tournent vers l'énergie nucléaire face à la pénurie et à la hausse des prix des énergies fossiles (pétrole, gaz naturel, charbon), note l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) dans son Rapport annuel 2007 publié lundi.

Le développement nucléaire mondial est lié de manière croissante aux inquiétudes concernant l'approvisionnement en énergie, l'alimentation et le changement climatique, relève l'AIEA. L'agence note que davantage de pays réclament une assistance technique pour la mise en œuvre de la technologie nucléaire dans le but de produire de l'électricité.

Les énergies fossiles sont en effet présentes en quantité limitée et non renouvelable et leur combustion entraîne l'émission de gaz à effet de serre.

"Presque tout les aspects du développement, de la réduction de la pauvreté à l'amélioration des services de santé, nécessitent un accès sûr aux services énergétiques modernes. Confrontés à une pénurie croissante d'énergie et à une hausse des prix des énergies fossiles, de nombreux pays s'intéressent désormais à l'énergie nucléaire comme moyen de diversifier leurs sources d'énergie », souligne le rapport. En 2007, l'AIEA a révisé à la hausse ses projections à moyen terme de la croissance mondiale d'énergie nucléaire d'ici à 2030.

Le rapport annuel a été publié dans la perspective de la conférence générale des Etats membres de l'AIEA qui doit se dérouler cette année à Vienne, à partir du 29 septembre.

Par ailleurs, l'AIEA a annoncé dimanche qu'un incident radioactif a eu lieu dans un de ses laboratoires mais qu'il n'y a pas eu de fuite radioactive dans l'environnement.

« Une augmentation de pression dans une petite bouteille d'échantillon scellée se trouvant dans un coffre-fort a entraîné une contamination au plutonium d'une chambre de stockage aujourd'hui à 14h30 au Laboratoire d'analyse des garanties de l'AIEA à Seibersdorf”, au sud de Vienne, indique un communiqué de l'agence.

« Tout indique qu'il n'y a pas eu de fuite radioactive dans l'environnement. Des contrôles supplémentaires autour du laboratoire seront menés. Personne ne travaillait dans le laboratoire à ce moment », ajoute-t-il.

Le système de sécurité du laboratoire a détecté une contamination au plutonium dans la chambre de stockage où se trouvait le coffre-fort et dans deux autres chambres. Le laboratoire est équipé de multiples systèmes de sécurité, dont des filtres à air pour empêcher des fuites radioactives dans l'environnement. La mission du laboratoire consiste à analyser des petits échantillons d'uranium ou de plutonium dans le cadre du travail de vérification des garanties de l'AIEA.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.