Le Conseil de sécurité reconduit pour un an la Mission au Darfour

31 juillet 2008

Le Conseil de sécurité a voté tard dans la soirée de jeudi à New York une résolution qui proroge jusqu'au 31 juillet 2009 l'Opération hybride UA-ONU au Darfour (MINUAD) et qui prend note des procédures lancées par la Cour pénale internationale (CPI) contre le président soudanais.

A l'issue de plusieurs jours de négociations, le Conseil de sécurité a voté ce soir la reconduction de la Mission au Darfour dont le mandat expirait à minuit. 14 membres du Conseil ont voté pour, tandis que le 15ème membre, les Etats-Unis, se sont abstenus.

Au cours des derniers jours, la question achoppait sur la décision du Procureur de la CPI, Luis Moreno-Ocampo, de demander l'arrestation du président du Soudan Omar Al-Bachir pour génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre. Les attaques contre la population du Darfour menées depuis 2004 principalement par des milices armées et appuyées par le gouvernement ont fait au moins 300.000 morts et conduit au déplacement de près de deux millions de personnes dans cette région de l'ouest du pays, entièrement dépendantes de l'assistance humanitaire internationale.

L'Union africaine demandait au Conseil de suspendre pour un an la procédure de la CPI afin qu'elle n'entrave pas le processus de paix au Darfour.

La CPI est une juridiction internationale indépendante des Nations Unies.

Le texte adopté aujourd'hui rappelle en préambule « la nécessité de traduire en justice les auteurs » d'attaques contre la population civile et le personnel humanitaire, ainsi que la persistance et la généralisation des violences sexuelles.

Il affirme aussi que « le Conseil prend note du communiqué de l'Union africaine en date du 21 juillet 2008 », qu'il a « à l'esprit les préoccupations exprimées par certains de ses membres au sujet de l'évolution potentielle de la situation suite à la demande formulée par le Procureur de la Cour pénale internationale le 14 juillet 2008 ». Il note aussi « qu'ils ont l'intention de poursuivre l'examen de ces questions ».

Enfin, le dispositif de la résolution réaffirme que le Conseil de sécurité « est prêt à prendre des mesures contre toute partie qui entraverait le processus de paix, les opérations humanitaires ou le déploiement de la MINUAD et considère que la justice doit suivre son cours ».

Par le texte adopté aujourd'hui, le Conseil de sécurité met en garde également contre toute nouvelle attaque contre la MINUAD.

Il demande enfin à tous les Etats Membres de s'engager à fournir les unités nécessaires – hélicoptères, reconnaissance aérienne, transport terrestre, génie et logistique – à son fonctionnement.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le commandant de la Mission au Darfour réclame plus de ressources militaires

Le commandant de l'Opération hybride UA-ONU au Darfour (MINUAD), le général Martin Luther Agwai, a lancé un appel urgent à la communauté internationale pour qu'elle fournisse les ressources en hommes et en matériel indispensables à la force de paix, dans une tribune publiée lundi dans le Mail and Guardian Online.