La Mission des Nations Unies en Ethiopie/Erythrée a disparu jeudi à minuit

31 juillet 2008
Des observateurs militaires de la MINUEE se préparent le 30 juillet 2008 à quitter leur base à Adigrat (nord de l'Ethiopie).

La Mission des Nations Unies en Éthiopie et en Érythrée (MINUEE) a cessé ses activités jeudi soir à minuit heure de New York, après huit ans d'existence.

Dans son dernier communiqué, la Mission avait annoncé qu'elle retirait à partir de jeudi ses équipements du côté éthiopien.

Ses troupes et équipements du côté érythréen avaient déjà été retirés, suite aux nombreuses contraintes et vexations imposées par ce pays à la Mission des Nations Unies, à commencer par une interdiction de survol du territoire en hélicoptère en 2004 jusqu'à la coupure des ravitaillements en carburant.

Pendant plus de 7 ans, des militaires et des civils de plus de 46 pays ont servi au sein de la Mission chargée d'assurer la mise en oeuvre des accords de paix entre l'Ethiopie et l'Erythrée.

A la fin, la Mission employait encore 700 personnes, dont 320 militaires et 130 civils en Ethiopie et 250 civils en Erythrée.

La fermeture de la MINUEE avait été décidée mercredi par la résolution 1827 (2008) du Conseil de sécurité.

Le Conseil a exigé de l'Éthiopie et de l'Érythrée qu'elles fassent montre de la plus grande retenue, s'abstiennent de recourir à la menace ou à l'emploi de la force l'une contre l'autre et évitent la provocation militaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.