ONUSIDA salue la reconduction par les Etats-Unis d'un fonds de 48 milliards de dollars

31 juillet 2008
Un nouveau-né en Inde dont la mère est séropositive.

Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) a salué jeudi la signature 'historique' aux Etats-Unis d'une loi reconduisant un fonds de lutte contre le sida de 48 milliards de dollars.

Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) a salué jeudi la signature 'historique' aux Etats-Unis d'une loi reconduisant un fonds de lutte contre le sida de 48 milliards de dollars.

La loi intitulée « Plan mondial contre le VIH/sida Tom Lantos et Henry J. Hyde » contient un plan d'urgence contre le sida d'ici à 2013. Le chef de l'ONUSIDA, Peter Piot, se trouvait hier à Washington pour assister à la signature de la loi par le président américain George W. Bush.

Peter Piot a salué un événement « historique » contre le VIH/sida qui touche 33 millions de personnes à travers le monde. Avec 7.500 nouvelles infections par jour, l'épidémie est loin d'être écartée, a-t-il rappelé.

En outre, ONUSIDA se félicite de ce que le texte paraît retirer la séropositivité comme critère pour refuser l'accès d'une personne aux Etats-Unis. L'agence espère que cette disposition sera rapidement mise en oeuvre par le département américain de la santé.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, ouvrira dimanche la 17ème conférence internationale sur le sida à Mexico City, a annoncé par ailleurs sa porte-parole, Michèle Montas.

A cette occasion, UNITAID [un fonds de lutte contre le sida], l'UNICEF et l'OMS ont annoncé jeudi l'affectation de 50 millions de dollars pour combattre la transmission du VIH/sida de la mère à l'enfant.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.