ONUSIDA salue la reconduction par les Etats-Unis d'un fonds de 48 milliards de dollars

31 juillet 2008

Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) a salué jeudi la signature 'historique' aux Etats-Unis d'une loi reconduisant un fonds de lutte contre le sida de 48 milliards de dollars.

Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) a salué jeudi la signature 'historique' aux Etats-Unis d'une loi reconduisant un fonds de lutte contre le sida de 48 milliards de dollars.

La loi intitulée « Plan mondial contre le VIH/sida Tom Lantos et Henry J. Hyde » contient un plan d'urgence contre le sida d'ici à 2013. Le chef de l'ONUSIDA, Peter Piot, se trouvait hier à Washington pour assister à la signature de la loi par le président américain George W. Bush.

Peter Piot a salué un événement « historique » contre le VIH/sida qui touche 33 millions de personnes à travers le monde. Avec 7.500 nouvelles infections par jour, l'épidémie est loin d'être écartée, a-t-il rappelé.

En outre, ONUSIDA se félicite de ce que le texte paraît retirer la séropositivité comme critère pour refuser l'accès d'une personne aux Etats-Unis. L'agence espère que cette disposition sera rapidement mise en oeuvre par le département américain de la santé.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, ouvrira dimanche la 17ème conférence internationale sur le sida à Mexico City, a annoncé par ailleurs sa porte-parole, Michèle Montas.

A cette occasion, UNITAID [un fonds de lutte contre le sida], l'UNICEF et l'OMS ont annoncé jeudi l'affectation de 50 millions de dollars pour combattre la transmission du VIH/sida de la mère à l'enfant.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Nets progrès en 2007 de la prévention et du traitement du VIH/sida

La prévention et le traitement du VIH/sida ont connu pour la première fois de nets progrès en 2007 dans le monde, même si l'épidémie n'a cessé nulle part, affirme le Rapport sur l'épidémie mondiale de sida 2008 publié mardi par le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA).