L'UNICEF inquiet des violences contre les enfants dans le sud de la Somalie

31 juillet 2008

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) s'est déclaré jeudi « profondément inquiet » de l'impact de l'escalade de la violence sur les enfants du sud et du centre de la Somalie.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) s'est déclaré jeudi « profondément inquiet » de l'impact de l'escalade de la violence sur les enfants du sud et du centre de la Somalie.

Les Nations Unies ont reçu des informations selon lesquelles plus de 150 enfants ont été tués ou blessés au cours de bombardements et de fusillades l'an dernier, souligne l'UNICEF dans un communiqué. Sept enfants sont morts la semaine dernière dans des combats entre des éléments anti-gouvernementaux et les troupes éthiopiennes basées à Mogadiscio, cinq autres alors qu'ils s'enfuyaient de leur école et deux alors qu'ils jouaient au football sur un terrain public.

« Le conflit, les déplacements et l'insécurité dans le sud et le centre de la Somalie ont un impact très négatif sur la santé et le bien-être à long terme des jeunes gens », a dit le représentant de l'UNICEF en Somalie, Christian Balslev-Olesen. « Nous sommes aussi préoccupés par le recrutement d'enfants et leur participation au conflit qui a pour conséquence que des enfants deviennent des suspects et des cibles », a-t-il ajouté, cité dans le communiqué.

L'UNICEF mène une campagne, avec le soutien de ses partenaires, contre le recrutement des enfants et travaille avec des réseaux locaux de protection de l'enfance dans le sud et le centre de la Somalie pour surveiller et signaler les violations visant les enfants. Toutefois le fonctionnement de ces réseaux est gêné par la détérioration de la situation sécuritaire dans la région.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Somalie : le contexte politique est favorable à des progrès vers la paix

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la Somalie, Ahmedou Ould-Abdallah, a estimé mercredi devant le Conseil de sécurité que le contexte politique actuel en Somalie était favorable à des progrès vers la paix et que le Conseil devait agir sans tarder.