Madagascar : L'UNICEF va vacciner 830.000 femmes contre le tétanos

29 juillet 2008

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a lancé mardi une campagne nationale de vaccination de centaines de milliers de femmes pour lutter contre le tétanos à Madagascar.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a lancé mardi une campagne nationale de vaccination de centaines de milliers de femmes pour lutter contre le tétanos à Madagascar.

La campagne, inaugurée par la directrice exécutive de l'UNICEF, Ann Veneman, vise à vacciner 830.000 femmes de 15 à 49 ans afin d'éliminer le tétanos maternel et néonatal sur l'île, a indiqué la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU, à New York.

Ann Veneman se trouvait mardi dans le pays pour visiter également les régions touchées par l'ouragan Ivan en février dernier. L'ouragan avait détruit 364 écoles et plus de 40 dispensaires et centres médicaux, touchant directement 160.000 personnes.

Selon un communiqué de l'UNICEF, Ann Veneman a placé parmi ses priorités la nécessité d'aider les enfants mal nourris.

Les centres de santé fournissent notamment du Plumpy Nut, une pâte à base d’arachide à forte concentration en protéines et à haute valeur énergétique, qui a l'avantage de ne pas nécessiter de préparation et qui se conserve pendant deux ans.

La directrice de l'UNICEF a rencontré le Président de Madagascar, Marc Ravalomanana, ainsi que le Premier Ministre et des membres du gouvernement, qui souhaitent améliorer l'accès à l’eau potable et à l'assainissement.

Mme Veneman se rendra ensuite au Mozambique avant de participer à la conférence internationale sur le sida, à Mexico.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Madagascar: les victimes des catastrophes naturelles ont besoin d'une aide continue

Les populations affectées par les catastrophes naturelles à Madagascar ont besoin d'une aide continue afin de reconstruire leurs vies, a déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général sur les droits de l'Homme des personnes déplacées dans leur propre pays, Walter Kälin, à l'issue d'un séjour à Madagascar.