Le PAM étend ses opérations en Afrique de l'Ouest en réponse à la flambée des prix

29 juillet 2008

Le Programme alimentaire mondial (PAM) élargit ses opérations en Afrique de l'Ouest pour nourrir 1,4 million de personnes supplémentaires frappées par la hausse des prix en Guinée, en Mauritanie, en Sierra Leone, au Liberia, au Burkina Faso et au Sénégal.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) élargit ses opérations en Afrique de l'Ouest pour nourrir 1,4 million de personnes supplémentaires frappées par la hausse des prix en Guinée, en Mauritanie, en Sierra Leone, au Liberia, au Burkina Faso et au Sénégal.

Ces nouveaux bénéficiaires viennent s'ajouter aux 3,6 millions de personnes que le PAM prévoyait d’assister dans ces six pays en 2008. L'Afrique de l’Ouest est une région à vulnérabilité chronique, qui dépend fortement des importations alimentaires. La hausse des prix du carburant et les mauvaises récoltes causées par les inondations ou les sécheresses, ne font qu'aggraver la situation, souligne le PAM dans un communiqué publié mardi.

« Le PAM prend des mesures essentielles pour s'assurer que les personnes les plus pauvres de l'Afrique de l'Ouest ne sont pas poussées dans l'abîme par les prix élevés des aliments », explique Thomas Yanga, directeur régional du PAM. Les activités du PAM s'ajoutent aux mesures déjà mises en place par les gouvernements, précise-t-il.

Les régions rurales de la Guinée sont actuellement en période de soudure et, pour assurer leur survie, de nombreuses familles sont réduites à consommer du manioc et des mangues. Les distributions du PAM initiées la semaine dernière aideront ces familles à couvrir leurs besoins alimentaires immédiats en attendant la prochaine récolte.

L'une des méthodes employées par le PAM pour aider les personnes à faire face aux prix élevés de la nourriture, sont les banques de céréales communautaires. En Mauritanie par exemple, le PAM a renfloué les stocks des banques de céréales au début de la saison des pluies, ce qui a permis aux agriculteurs de se procurer des céréales à prix raisonnable et de planter leurs semences plutôt que d'être contraint de les manger.

Au cours des derniers douze mois, le prix des denrées alimentaires que le PAM utilise pour ses opérations en Afrique de l'Ouest a augmenté de près de 60%, et de manière générale, les coûts d’opération du PAM sont 30% plus élevés. La hausse du prix du carburant a renchéri l'acheminement car de nombreux pays de la région qui nécessitent une assistance alimentaire sont totalement enclavés

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Crise alimentaire: le PAM demande au G8 des mesures concrètes

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a salué jeudi la volonté affichée par le G8 d'atténuer l'impact de la hausse des prix alimentaires au niveau mondial et a réclamé que cette volonté se traduise rapidement par des mesures pratiques.