Le HCR appelle l'Europe à rester ouverte aux demandeurs d'asile

17 juillet 2008

Le Haut commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Antonio Guterres, a appelé mercredi l'Union européenne (UE) à rester ouverte aux demandeurs d'asile, alors qu'un projet de Pacte européen sur l'Immigration et l'Asile a été présenté la semaine dernière à ses partenaires par la France, qui préside actuellement l'UE.

« Nous nous inquiétons du fait que l'attention très forte portée au contrôle des frontières extérieures de l'UE rende encore plus difficile aux demandeurs d'asile l'entrée sur le territoire de l'Europe », a déclaré M. Guterres à l'occasion d'une visite à Bruxelles, au cours de laquelle il a notamment rencontré le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et le Vice-président de la Commission européenne, Jacques Barrot, chargé de la justice, des libertés et de la sécurité.

« Des mesures concrètes doivent être prises pour s'assurer que la protection reste possible pour ceux qui en ont besoin », a-t-il ajouté, cité dans un communiqué du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

M. Guterres a souhaité que le projet de Pacte européen sur l'Immigration et l'Asile soutienne la construction d'une 'Europe de l'Asile'. Le projet, qui est basé sur la conception d'immigration « choisie », pourrait être ratifié en octobre, lors d'un sommet européen prévu à Bruxelles.

Il a également discuté avec M. Barrot des moyens d'augmenter les réinstallations de réfugiés dans l'Union européenne. Antonio Guterres a souligné la nécessité pour l'UE de montrer son soutien aux pays non membres de l'UE qui accueillent la majorité des réfugiés dans le monde.

« Réinstaller des réfugiés est une façon de montrer sa solidarité à l'égard de pays comme la Syrie, qui accueille actuellement environ un million de réfugiés d'Iraq », a dit le Haut commissaire. « Nous appelons la Commission européenne à poursuivre ses efforts pour augmenter les réinstallations dans l'UE », a-t-il ajouté.

Actuellement, une minorité parmi les 27 Etats membres de l'UE met en oeuvre des programmes réguliers de réinstallation, et l'UE fournit seulement 5% des places disponibles pour la réinstallation des réfugiés sur le plan global, selon le HCR.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

'Europe de l'Asile' : le HCR appelle à protéger les droits des réfugiés

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a appelé mardi l'Union européenne (UE) à sauvegarder les droits des demandeurs d'asile et des réfugiés dans le cadre de la construction de l' « Europe de l'Asile ».