Le traitement des Roms en Italie préoccupe des experts des Nations Unies

15 juillet 2008

Trois experts des Nations Unies sur le racisme, les droits des minorités et des migrants ont exprimé mardi leur préoccupation face aux mesures visant les Roms en Italie.

« Nous exprimons notre grave préoccupation face aux récentes actions, déclarations et propositions visant la communauté et les migrants Rom en Italie », ont déclaré le Rapporteur spécial sur le racisme, M. Doudou Diene, l'Expert indépendant sur les minorités, Mme Gay J. McDougall, et le Rapporteur spécial sur les droits de l'homme des migrants, M. Jorge Bustamante.

La déclaration cite notamment les propositions faites par le ministère italien de l'Intérieur visant à relever les empreintes digitales de tous les Roms, y compris les enfants, afin d'identifier les personnes qui vivent sans papiers en Italie.

« En visant exclusivement la minorité Rom, cette proposition est sans conteste discriminatoire », affirment les experts des Nations Unies.

Ces derniers déplorent par ailleurs la rhétorique « agressive et discriminatoire » utilisée par la classe politique, y compris des membres du gouvernement, liant explicitement les Roms à la criminalité et appelant au démantèlement des camps de Roms dans le pays.

Ces déclarations créent une atmosphère propice aux groupes extrémistes qui ont récemment attaqué des camps de Roms, soulignent les experts, qui ont appelé le gouvernement italien à respecter le droit international.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.