L'ONU cherche 400 millions de dollars pour nourrir des millions d'Afghans

9 juillet 2008

Les Nations Unies et le gouvernement d'Afghanistan ont annoncé mercredi qu'ils avaient besoin d'environ 400 millions de dollars pour nourrir 4,5 millions d'Afghans victimes de la hausse mondiale des prix alimentaires, de mauvaises récoltes et de la sécheresse.

La récolte de blé en Afghanistan devrait être en baisse de 36% cette année par rapport à 2007. Le pays a été en mesure l'an dernier de produire plus de 90% de ses besoins alimentaires mais la récolte de cette année ne devrait couvrir qu'environ deux-tiers des besoins. Environ deux millions de tonnes de grains devront être importés, ont précisé l'ONU et le gouvernement afghan dans un communiqué commun.

C'est pourquoi les autorités afghanes et l'ONU cherchent plus de 404 millions de dollars pour assurer la sécurité alimentaire de 450.000 familles urbaines et rurales qui ont été durement touchées par la hausse mondiale des prix de l'alimentation. A cela s'ajoutent 300.000 familles d'agriculteurs qui recevront du bétail et une aide agricole et 550.000 femmes et enfants âgés de moins de cinq ans qui recevront une aide pour les protéger contre la malnutrition.

L'argent collecté servira aussi à fournir de l'eau potable, à promouvoir l'hygiène dans des communautés affectées par la sécheresse et à améliorer le contrôle des maladies là où il est déficient.

« Des millions de familles parmi les plus vulnérables sont en danger si nous n'agissons pas maintenant. La sécheresse, l'insécurité et une mauvaise récolte ont aggravé les problèmes du peuple d'Afghanistan et nous avons besoin du généreux soutien de la communauté internationale pour empêcher davantage de souffrances », a déclaré le Vice-président afghan Mohammad Karim Khalili, cité dans le communiqué commun.

« Avec l'aide de la communauté internationale, nous pouvons empêcher que des millions d'Afghans soient confrontés à l'insécurité alimentaire, éviter des déplacements de familles, et les protéger contre la malnutrition », a dit pour sa part le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général pour l'Afghanistan, Bo Asplund.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU demande un 'nouveau pacte' pour l'Afghanistan

À l'approche d'une Conférence internationale de soutien à l'Afghanistan, le Représentant spécial des Nations Unies a lancé un appel pour la création d'un « nouveau pacte » entre la communauté internationale et le gouvernement afghan.