G8: Ban Ki-moon, satisfait des discussions, appelle à accélérer les efforts

9 juillet 2008
Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est déclaré mercredi satisfait des discussions du G8 sur le changement climatique, la sécurité alimentaire et le développement et a appelé à accélérer les efforts mondiaux dans ces domaines dans les semaines et mois à venir.

« Je salue la déclaration du G8 sur le changement climatique et l'environnement, en particulier l'objectif à long terme de réduction des émissions [de gaz à effet de serre] d'au moins 50% d'ici 2050», a dit Ban Ki-moon dans un communiqué publié à l'issue du sommet à Hokkaido (Japon) des huit pays les plus riches de la planète (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie, Japon, Russie et Etats-Unis).

Il a toutefois estimé qu'il fallait « aller plus loin ». « D'ici l'an prochain à Copenhague, nous devons collectivement nous mettre d'accord sur des objectifs à moyen terme ambitieux de réduction des émissions pour les pays développés, associés à des efforts significatifs par les pays en développement pour réduire la croissance de leurs émissions ».

Le Secrétaire Général s'est aussi déclaré « heureux de l'engagement fort du G8 à répondre à la crise alimentaire mondiale ».

« Le sentiment d'urgence exprimé par le G8 sur la nécessité de s'attaquer aux besoins alimentaires et agricoles les plus urgents de dizaines de millions de gens affamés à travers le monde est encourageant », a-t-il dit.

Il a toutefois estimé que cela devait « être accompagné par une volonté forte de s'attaquer aux causes structurelles sous-jacentes de cette crise avec un sentiment d'urgence similaire ».

Selon lui, « il faut utiliser la crise actuelle comme une occasion pour renforcer de manière significative l'investissement public et privé dans la production et la recherche agricole et dans l'infrastructure rurale à des niveaux supérieurs à 25 milliards de dollars par an ».

Il a jugé également qu'il fallait « faire davantage de progrès dans la réduction des subventions agricoles dans les pays industrialisés lors du prochain Cycle de développement de Doha, et dans la levée des restrictions aux exportations et des droits de douanes afin de renforcer le commerce dans les pays en développement à bas revenus ».

Le Secrétaire général s'est enfin déclaré « encouragé » par la promesse répétée du G8 de respecter ses engagements en matière d'aide publique au développement pris à Gleneagles et à Heiligendamm. Il a appelé à des progrès rapides et concrets pour réaliser ces objectifs avant la date-butoir de 2010. Il a aussi appelé à une mise en oeuvre rapide de l'engagement du G8 de permettre l'accès à 100 millions de moustiquaires imprégnées d'insecticide afin de mettre fin au paludisme d'ici 2010.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.