FAO : un quart de la population mondiale menacée par la dégradation des sols

2 juillet 2008

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a averti qu'environ 1,5 milliard de personnes, soit le quart de la population mondiale, sont menacées par la dégradation croissante des terres desquelles elles dépendent directement.

« La dégradation des terres a également des effets importants sur l'atténuation et l'adaptation au changement climatique. La perte de biomasse et de matière organique affecte la qualité du sol et sa capacité à retenir l'eau et les nutriments des plantes », a signalé Parviz Koohafkan, directeur de la Division des terres et de l'eau à la FAO.

Cette dégradation entraîne ainsi une diminution de la productivité agricole, des dégâts au sein des ressources et des écosystèmes de base, et une perte de la biodiversité du fait des changements subis par l'habitat. Elle a également des effets sur la migration et l'insécurité alimentaire.

Dans une étude publiée aujourd'hui et qui s'appuie sur des données prélevées sur une période de 20 ans, la FAO signale que 20% de toutes les terres cultivées, 30% des forêts et 10% des pâturages sont frappés par ce phénomène.

De plus, environ 22% des terres qui se dégradent se trouvent dans des zones très arides ou arides-subhumides, alors que 78% sont situées dans des régions humides.

L'étude révèle également que cette dégradation est principalement imputable à une mauvaise gestion des terres et que depuis 1991, de nouvelles zones du globe sont frappées par le phénomène.

La FAO a cependant relevé quelques points positifs.

Ainsi 19% des terres agricoles de la planète sont exploitées de manière durable, tandis que 10% des forêts et 19% des pâturages s'améliorent en qualité et en productivité.

La grande partie des améliorations observées dans les terres agricoles est liée à l'irrigation, tandis que l'augmentation des plantations, surtout en Europe et en Amérique du Nord, a permis d'améliorer le couvert forestier.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

FAO : la biodiversité, un frein à l'insécurité alimentaire mondiale

“Notre planète regorge de richesses naturelles et cette grande diversité biologique est fondamentale pour affronter la plus grave crise alimentaire des temps modernes”, affirme aujourd'hui l'agence des Nations Unies pour l'agriculture.