OMS : un dixième des maladies du monde pourrait être éliminées en améliorant la qualité de l'eau

27 juin 2008

Près d'un dixième des maladies du monde pourraient être prévenues en améliorant les systèmes d'approvisionnement en eau, ainsi que l'assainissement, l'hygiène et la gestion des ressources en eau, indique un nouveau rapport publié par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Cette étude “met en avant le rôle que peut jouer un environnement sain pour interrompre les voies de transmissions, prévenir les maladies et réduire le fardeau des maladies au niveau mondial, régional et national », a indiqué le Dr Maria Neira, directrice de la santé publique et de l'environnement de l'OMS.

.

A titre d'exemple, le rapportindique que les morts d'enfants dues à la diarrhée chuteraient ainsi de 1,4 millions cas par an et que 860.000 enfants en moins succomberaient à la malnutrition chaque année. Deux milliards d'infections intestinales de nématodes (des vers ronds) seraient également évitées.

Les retombées se feraient également ressentir sur le plan économique. Avec l'amélioration des systèmes d'eau potable et d'assainissement, les agences de santé pourraient économiser 7 milliards de dollars par ans, et les particuliers 340 millions de dollars.

Ce rapport contient également les premières données établies pays par pays sur l'impact que peuvent avoir une mauvaise qualité de l'eau et des systèmes d'assainissement et d'hygiène.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.