Ouganda : Ban Ki-moon demande la libération « immédiate » des femmes et enfants enrôlés dans la LRA

25 juin 2008

Le Secrétaire général, Ban Ki-moon, a exhorté aujourd'hui l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) à libérer « immédiatement » les enfants et les femmes qui se trouvent encore dans ses rangs.

Il lui a également demandé de fournir une liste de leur nom et âge pour vérification.

« Des enfants et des femmes sont toujours présents dans les rangs de la LRA, et rien n'a été fait concernant leur libération », indique le Secrétaire général dans un rapport publié aujourd'hui.

Ban Ki-moon note qu'en raison de « l'absence apparente » de la LRA du territoire ougandais, il n'y a pas eu de cas récents de recrutement et d'utilisation d'enfants ougandais.

Cependant, certains rapports indiquent que la LRA recruterait des enfants au sud du Soudan, en République démocratique du Congo (RDC) et en République centrafricaine.

Les filles encore présentes dans les rangs de la LRA sont régulièrement victimes de violences sexuelles, y compris de viol, précise le rapport.

Ban Ki-moon indique également que les pourparlers de paix entre la LRA et le Gouvernement ougandais sont au point mort, en particulier en raison du refus du chef de la LRA, Joseph Kony, de signer l'accord final de paix du 10 avril 2008.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ouganda : l'accord de cessez-le-feu permanent, une étape majeure vers la paix

La signature, samedi dernier, d'un accord de cessez-le-feu permanent entre le gouvernement de l'Ouganda et l'Armée de Résistance du Seigneur (LRA selon son acronyme anglais) qui s'affrontent dans le nord du pays a été qualifiée « d'étape majeure » par Joaquim Chissano, l'Envoyé spécial pour les régions affectées par la LRA.