Zimbabwe : Ban Ki-moon préoccupé par le retrait de la candidature du dirigeant de l'opposition

23 juin 2008

«Malgré les nombreux appels de la communauté internationale, le gouvernement du Zimbabwe a manqué à mettre en place les conditions nécessaires pour permettre la tenue d'un second tour d'élections libres et justes, » a lancé hier le Secrétaire général, Ban Ki-moon, en faisant part de son « profond regret » concernant la situation dans le pays.

Dans un message transmis par sa porte parole, le Secrétaire général estime que « les circonstances ayant conduit au retrait du dirigeant de l'opposition, Morgan Tsvangirai, de l'élection présidentielle, représentent un développement profondément troublant qui n'est pas de bon augure pour l'avenir de la démocratie au Zimbabwe ».

« La campagne de violence et d'intimidation qui a entaché cette élection a porté préjudice à la population du pays et doit cesser immédiatement » a-t-il affirmé.

Le Secrétaire général a évoqué la situation avec de nombreux dirigeants, notamment ceux de l'Union africaine (UA) et de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC). Il appuie fermement la déclaration du Président du SADC, lequel estime que les conditions permettant la tenue du deuxième tour des élections ne sont pas réunies pour le moment, et que celui-ci doit être repoussé.

Les Nations Unies se tiennent prêtes à travailler de toute urgence avec la SADC et l'UA afin de résoudre l'actuelle impasse politique dans laquelle se trouve le pays.

Le Secrétaire général a également précisé que son envoyé politique, le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques, Haïlé Menkerios, restera dans la région pour apporter son appui.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Zimbabwe : L'envoyé politique de l'ONU rencontre le président Mugabe

Le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques, Haïlé Menkerios, est arrivé hier au Zimbabwe où il s'est entretenu avec le président Robert Mugabe.