Conseil de sécurité : une nouvelle résolution contre les violences sexuelles pendant les conflits

20 juin 2008

Le Conseil de sécurité a adopté, hier, une nouvelle résolution qui exige « de toutes les parties à des conflits armés qu'elles mettent immédiatement et totalement fin à tous actes de violence sexuelle contre des civils ».

« On ne rétablit pas la paix dans le silence des viols et des violences faites aux femmes », a notamment déclaré Rama Yade, la Secrétaire d'État aux droits de l'homme de la France, qui participait au débat. « Lorsque les violences sexuelles deviennent une arme de guerre, que le viol est perpétré selon un plan de terreur et d'asservissement planifié et systématique, le Conseil de sécurité est habilité à intervenir », a-t-elle ajouté.

La résolution 1820 (2008), qui a été adoptée hier à l'unanimité, exige que soient prises « immédiatement les mesures voulues pour protéger les civils, notamment les femmes et les filles, contre toutes formes de violence sexuelle », en imposant, par exemple, «les sanctions disciplinaires militaires appropriées et en observant le principe de la responsabilité du supérieur hiérarchique ».

Après avoir dénoncé la « guerre silencieuse » dont sont victimes les femmes et les filles, le Secrétaire général, Ban Ki-moon, a réaffirmé l'engagement des Nations Unies en faveur d'une politique de tolérance zéro à l'égard du personnel des Nations Unies, qu'il soit militaire, policier ou civil.

« Je vais renforcer l'actuel code de conduite en maintenant la discipline la plus stricte, en vertu de laquelle la personne concernée et son encadrement seront tenus pour responsables », a déclaré Ban Ki-moon, à l'ouverture du débat qui était présidé par la Secrétaire d'État américaine, Condoleezza Rice.

Le Secrétaire général a également annoncé qu'il nommerait bientôt un Messager de la paix chargé « entièrement » du plaidoyer pour l'élimination des violences faites aux femmes.

Le 31 octobre 2000, le Conseil avait déjà adopté la résolution historique 1325 qui engage toutes les parties à des conflits armés à prendre des mesures spécifiques afin de protéger les femmes et les filles des viols et d'autres formes de violence sexuelle, et de mettre un terme à l'impunité pour crimes de guerre, notamment ceux qui ont trait aux violences sexuelles.

Cette résolution est considérée comme l'une des pierres angulaires dans l'établissement d'un cadre stratégique pour promouvoir la contribution des femmes à la paix et à la sécurité et traiter de la violence sexiste contre les femmes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.