Egypte: Louise Arbour condamne l'expulsion de 700 Erythréens

19 juin 2008

La Haut Commissaire aux droits de l'homme, Louise Arbour, a fait part aujourd'hui de ses graves préoccupations suite à l'expulsion, au cours des derniers jours, de 700 demandeurs d'asile érythréens qui se trouvaient en Egypte.

« Des personnes dont la vie peut être mise en danger dans leur pays d'origine ne doivent jamais être renvoyées avant que leur dossier de demande d'asile ait été correctement étudié », a-t-elle déclaré dans un communiqué publié à Genève.

« L'Egypte doit respecter ses engagements internationaux et ne pas renvoyer une personne susceptible d'être torturée ou gravement maltraitée une fois de retour chez elle, comme cela semble être le cas de ceux qui ont été expulsés au cours des derniers jours ».

Elle a exhorté les autorités égyptiennes à cesser immédiatement ces expulsions avant que le statut de demandeur d'asile des Erythréens ait été clairement étudié.

Louise Arbour a cependant salué la récente décision prise par le gouvernement égyptien d'accorder à des équipes du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) un accès limité aux demandeurs d'asile afin de déterminer leur statut de réfugié.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Egypte : le HCR autorisé à entrer en contact avec les demandeurs d'asile en détention

Des équipes du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) sont arrivées en Egypte en début de semaine pour mener des entretiens et des évaluations individuelles avec des demandeurs d'asile détenus dans ce pays, en particulier des Erythréens.