Libéria : prolongation du mandat du Groupe d'experts sur l'application des sanctions

18 juin 2008

Le Conseil de sécurité a prorogé aujourd'hui jusqu'au 20 décembre 2008 le mandat du Groupe d'experts chargé de surveiller le respect des sanctions imposées au Libéria, notamment l'embargo sur les armes.

Dans la résolution1819 (2008), adoptée ce matin à l'unanimité, le Conseil encourage le Gouvernement libérien à appliquer les recommandations issues de la dernière évaluation effectuée dans le cadre du Processus de Kimberley et à travailler en liaison étroite avec celui-ci afin de renforcer ses contrôles sur le commerce des diamants bruts.

Il demande également à tous les États et au Gouvernement libérien de coopérer pleinement avec le Groupe d'experts.

Les membres du Conseil ont estimé qu'en dépit des grands progrès accomplis au Libéria, la situation dans le pays continue de menacer la paix et la sécurité internationale dans la région.

Le Groupe d'experts est chargé de vérifier les violations de l'embargo sur les armes et de l'interdiction de voyager imposée à un certain nombre de personnalités du régime de l'ancien Président Charles Taylor.

Depuis la levée des embargos sur les diamants et le bois d'œuvre, le Groupe d'experts vérifie également dans quelle mesure le Processus de Kimberley est respecté et évalue la mise en œuvre de la loi sur la réforme du secteur forestier national.

Le Processus de Kimberley a été établi en 2000 à l'initiative des pays d'Afrique australe producteurs de diamants pour mettre fin au commerce illicite de diamants bruts, appelés également « diamants de la guerre », qui alimentent les conflits armés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.