FAO/PAM : l'insécurité alimentaire s'aggrave au Zimbabwe

18 juin 2008

Cinq millions de Zimbabwéens risquent de souffrir de la faim d'ici le début de l'année 2009, une pénurie en graines et en engrais, une mauvaise situation économique et des intempéries ayant accentué l'insécurité alimentaire dans le pays.

Un rapport conjoint de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et du Programme alimentaire mondial (PAM) prévient que deux millions de personnes, aussi bien dans les zones rurales qu'urbaines, seront confrontées à des problèmes liés à l'insécurité alimentaire dès le mois de juillet, cette année.

Selon les estimations qui figurent dans le rapport publié aujourd'hui, la production de maïs aura chuté de 28% en 2008, tandis que les réserves de céréales du pays enregistreront une baisse de 40%. La population aura besoin d'une aide alimentaire de 395.000 tonnes de céréales pour l'année 2008-09.

Par ailleurs, une inflation record, 355.000% au mois de mars selon les estimations, affaiblit au quotidien le pouvoir d'achat des ménages, limitant ainsi leur possibilité d'accéder aux piètres stocks disponibles dans le pays.

La FAO et le PAM notent également que les agriculteurs nouvellement établis ne cultivent que la moitié des terres qui leur ont été allouées, conséquence d'un manque d'équipement et de carburants, d'une mauvaise infrastructure et parfois de l'absentéisme.

Les agences engagent le gouvernement et la communauté internationale à prendre des mesures d'urgence, en fournissant notamment des engrais et des graines de bonne qualité aux agriculteurs. Elles leur recommandent également de réformer le système de commerce des céréales, d'investir plus dans l'agriculture et de promouvoir l'exploitation durable des terres.

À l'heure actuelle, environ un tiers de la population du Zimbabwe, soit plus de quatre millions de personnes, reçoivent une aide de la part de l'ONU.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Zimbabwe : Louise Arbour dénonce les abus gouvernementaux qui exacerbent la crise alimentaire

Les violations des droits fondamentaux commises par les gouvernements sont souvent la source des crises alimentaires et entravent les efforts pour nourrir les populations affectées, a dénoncé aujourd'hui la responsable des droits de l'homme aux Nations Unies, Louise Arbour, qui a cité l'exemple du Zimbabwe.