ONUDC : Saisie record de cannabis en Afghanistan

12 juin 2008

Le directeur exécutif de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime a félicité aujourd'hui le ministre de l'Intérieur afghan pour ce qui pourrait être la plus importante saisie de drogue au monde.

Le directeur exécutif de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime a félicité aujourd'hui le ministre de l'Intérieur afghan pour ce qui pourrait être la plus importante saisie de drogue au monde.

Près de 237 tonnes de haschisch ont été saisies et détruites avec l'aide de la Force internationale d'assistance à la sécurité (FIAS).

Selon la presse, cette opération a eu lieu lundi dernier dans la province de Kandahar, près de la frontière avec le Pakistan. La valeur marchande du stock s'élèverait à $400 millions.

« Ayant la réputation notoire d'être le plus important producteur d'opium du monde, l'Afghanistan est également devenu une source majeure de résine de cannabis, » a indiqué Antonio Maria Costa, le directeur exécutif de l'ONUDC, dans un communiqué publié aujourd'hui par l'agence.

Selon les estimations de l'ONUDC, 70.000 hectares de cannabis ont été cultivés en Afghanistan en 2007, comparé à 50.000 en 2006 et 30.000 en 2005. De plus, ce pays semble être sur le point de devancer le plus important producteur de cannabis du monde, le Maroc, où les récoltes ont été réduites de moitié entre 2003 et 2006.

« La communauté internationale doit redoubler d'efforts pour enrayer le problème de la drogue en Afghanistan », a estimé Costa au cours de la conférence internationale de soutien à l'Afghanistan qui se tient actuellement à Paris.

Il s'est ainsi félicité de l'adoption, hier, de la résolution 1817 du Conseil de sécurité qui demande aux États de renforcer la surveillance de la production et du commerce des précurseurs chimiques et d'empêcher qu'ils ne soient détournés à des fins illicites. Les précurseurs chimiques sont nécessaires à la fabrication de l'héroïne.

Il a également engagé les États membres à dresser une liste des individus qui financent le terrorisme grâce aux retombées financières de la production et du trafic de drogue, de geler leurs avoirs et d'interdire leurs déplacements.

« La drogue finance le terrorisme et l'insurrection en Afghanistan. Le Conseil de sécurité a dressé une liste, mais aucun nom n'y figure pour l'instant. J'engage les gouvernements à fournir les noms et les preuves nécessaires pour traduire en justice les trafiquants de drogue les plus recherchés, » a lancé Costa.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Conseil de sécurité demande plus d'efforts pour combattre le trafic de drogue en Afghanistan

Préoccupé par le niveau élevé de la culture du pavot ainsi que de la production et du trafic d'opium en Afghanistan, le Conseil de sécurité a engagé aujourd'hui les Etats à renforcer la coopération visant à enrayer cette pratique illicite qui entrave la sécurité et le développement du pays.