Soudan : Un accord obtenu entre le gouvernement et le Sud Soudan au sujet d'Abyei

6 juin 2008

La délégation du Conseil de sécurité actuellement en mission en Afrique a rencontré, hier à Khartoum, le président soudanais Omar al Bashir qui lui a annoncé qu'un accord avait été obtenu entre son gouvernement et celui du Sud Soudan pour résoudre le litige autour d'Abyei.

Le parlement du Sud Soudan devait débattre de cet accord aujourd'hui et, s'il est approuvé, il entrera en vigueur le 10 juin.

L'Accord de paix global entre le Nord et de Sud Soudan, la situation à Abyei et au Darfour, ainsi que la non-coopération du Soudan avec la Cour pénale internationale (CPI) ont également été abordés au cours des discussions, a rapporté aujourd'hui la porte-parole du Secrétaire général.

Le président al Bashir a par ailleurs salué le rôle plus étendu qu'occupe la Mission des Nations Unies au Soudan (UNMIS) dans sa zone d'opération, notamment dans la région d'Abyei.

Il a également salué la proposition avancée par le Secrétaire général dans son dernier rapport sur le Soudan de créer un nouveau poste de Médiateur en chef pour le Darfour.

La délégation du Conseil s'est également rendue à El Fasher, la capitale du Nord Darfour et a rencontré le Wali (gouverneur) de cette région qui a dressé un état des lieux du processus de paix au Darfour. Elle a aussi visité le camp de Zam Zam pour personnes déplacées.

Des représentants des Nations Unies et d'agences caritatives internationales ont évoqué avec les membres de la délégation les défis qui se posent dans l'acheminement de l'aide au Darfour et dans la mise à disposition des moyens permettant d'y répondre.

Aujourd'hui, la délégation du Conseil de sécurité a poursuivi sa mission en se rendant à N'Djamena où elle a rencontré le président tchadien Idriss Derby.

Les membres de la délégation avaient commencé leur journée à Abéché, dans l'est du Tchad, où ils se sont entretenus avec le commandant de la Force de l'Union européenne (EUFOR) ainsi qu'avec Victor Angelo, le chef de la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT).

La délégation s'est ensuite rendue à Doz Baide, près de la frontière soudanaise. Elle a visité un camp de réfugiés du Darfour, ainsi qu'un camp de Tchadiens déplacés par les accrochages dans la région.

Les travailleurs humanitaires de l'ONU et d'autres agences qui se trouvent sur place leur ont indiqué que la situation sécuritaire est préoccupante et que leur liberté de mouvement est restreinte.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.