Darfour : La coopération du Soudan avec la CPI est une obligation juridique – Ban Ki-moon

5 juin 2008

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exprimé aujourd'hui sa profonde préoccupation face au manque de coopération du gouvernement soudanais avec le procureur de la Cour pénale internationale chargée de juger les auteurs de crimes au Darfour.

« La résolution 1593 (2005) du Conseil de sécurité, adoptée dans le cadre du Chapitre VII de la Charte, exige du Soudan qu'il 'coopère pleinement et qu'il fournisse toute assistance nécessaire à la Cour et à son procureur'. [?]. Cela inclut une obligation d'arrêter et de livrer les individus inculpés », rappelle le Secrétaire général dans un message transmis par sa porte-parole.

Le Secrétaire général exhorte donc le gouvernement du Soudan à se plier à ses obligations internationales et à coopérer avec la CPI.

L'impunité pour les graves crimes commis au Darfour ne peut être acceptée, affirme le Secrétaire général qui souligne que la paix et la justice sont inséparables.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Darfour : le Soudan ne coopère pas avec la Cour pénale internationale

Le Darfour entier est le théâtre de crimes perpétrés notamment par le gouvernement du Soudan, a prévenu le Procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno Ocampo, qui a demandé l'appui du Conseil de sécurité pour mettre fin à la protection des personnes inculpées.