OMS : 3 millions de séropositifs ont accès aux médicaments

2 juin 2008

Trois millions de personnes atteintes du virus HIV ont désormais accès aux antirétroviraux. Il s'agit d'un net progrès, même si ce chiffre représente encore un tiers des 9.7 millions de personnes qui en ont besoin, annonce aujourd'hui l'agence des Nations Unies pour la santé.

Près de trois millions de malades reçoivent désormais une thérapie antirétrovirale dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, selon un nouveau lien des agences des Nations pour la santé, le sida et l'enfance (OMS, ONUSIDA et UNICEF).

Intitulé Vers un accès universel: étendre les interventions prioritaires liées au VIH/sida dans le secteur de la santé, ce rapport souligne également d'autres progrès, tels un meilleur accès aux interventions destinées à prévenir la transmission du VIH de la mère à l'enfant, l'amélioration du dépistage et du conseil, ainsi que l'engagement accru des pays en faveur de la circoncision dans les régions lourdement touchées de l'Afrique sub-saharienne.

"Il s'agit d'une réalisation remarquable pour la santé publique," selon le Directeur général de l'OMS, Dr. Margaret Chan.

Le rapport indique que fin 2007 près d'un million de malades supplémentaires (950.000) bénéficiaient d'une thérapie antirétrovirale.

Ce chiffre correspond à l'objectif de "l'initiative 3 en 5", qui visait précisément à ce que trois millions de séropositifs vivant dans des pays à revenu faible ou intermédiaire bénéficient du traitement avant la fin 2005. Cet objectif a été atteint, malgré les deux ans de retard.

Selon le rapport, le développement rapide de la thérapie antirétrovirale peut être attribué notamment à un meilleur accès aux médicaments grâce aux réductions de prix et à une amélioration des modalités d'administration de la thérapie antirétrovirale, désormais mieux adaptées aux différents contextes des pays.

Il faut aussi noter que les besoins en médicaments augmentent à mesure que croît le nombre de séropositifs dépistés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le BIT souhaite une nouvelle norme du travail sur le VIH/SIDA

Alors que 70 Etats Membres de l’OIT ont adopté une loi générale sur le VIH/Sida, ou sont sur le point de le faire, et que 30 pays ont adopté, ou vont adopter, des règles spécifiques au lieu de travail, le Bureau international du travail lance le processus d’élaboration d’une nouvelle norme internationale du travail.