Le Secrétaire général salue l'adoption d'une convention interdisant les bombes à sous munitions

30 mai 2008

Le Secrétaire général a appelé tous les Etats Membres des Nations Unies à signer et ratifier sans attendre la nouvelle convention interdisant l'utilisation de bombes à sous-munitions.

Ban Ki-moon s'est déclaré « enchanté » d'apprendre que les fermes appels humanitaires avaient reçu une réponse aujourd'hui avec l'adoption de cette nouvelle convention négociée à Dublin.

Il s'est félicité de la création « d'une nouvelle norme internationale qui améliorera la protection des civils, renforcera les droits fondamentaux et améliorera les perspectives de développement ».

Le Secrétaire général a « accepté les fonctions de dépositaire » de la convention et souhaité son entrée en vigueur dans un proche avenir.

Plusieurs milliards de bombes à sous munition sont actuellement stockées dans 70 pays. Ces bombes ont également été dispersées pendant près de 30 ans au Laos, au Vietnam, au Cambodge et, plus récemment, au Kosovo, en Afghanistan, en Iraq et, en 2006, au Liban.

Selon l'UNICEF, 40% des victimes de bombes à sous-munitions sont des enfants qui sont blessés ou tués bien après la fin d'un conflit.

À titre d'exemple, l'UNICEF précise qu'au Kosovo, 67% des victimes de bombes à sous munition ont moins de 19 ans. Ces bombes se trouvent souvent dans des cours d'écoles et d'autres endroits où les enfants aiment jouer.

Ces derniers sont souvent attirés par la petite taille et l'aspect brillant de ces engins qui demeurent actifs même après plusieurs décennies.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Secrétaire général soutient l'interdiction des bombes à sous-munitions

Le Secrétaire général a demandé, aujourd’hui, la création d'un instrument juridique interdisant l’utilisation et la production des bombes à sous munition, ainsi que leur entrepôt et transfert.