L'UNICEF salue l'entrée en vigueur de la Convention sur les personnes handicapées

12 mai 2008

Alors que l’ONU célèbre l’entrée en vigueur de la Convention internationale sur les droits des personnes handicapées le 3 mai dernier, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) se félicite que le premier traité sur les droits de l’homme du XXIème siècle souligne expressément la vulnérabilité des enfants handicapés.

Alors que l’ONU célèbre l’entrée en vigueur de la Convention internationale sur les droits des personnes handicapées le 3 mai dernier, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) se félicite que le premier traité sur les droits de l’homme du XXIème siècle souligne expressément la vulnérabilité des enfants handicapés.

« Inclure les enfants handicapés n’est pas un acte charitable, c’est une question de droits. Rendre les enfants autonomes les rend moins vulnérables à la violence, aux abus et à l’exploitation », a déclaré Nicholas Alipui, le directeur des programmes, dans un communiqué publié aujourd’hui à New York.

La Convention appelle en particulier les gouvernements à fournir appui et services aux familles des enfants handicapés afin de diminuer le risque d’abandon, de ségrégation ou de dissimulation.

Aujourd’hui, une cérémonie spéciale est organisée au Siège de l’ONU à New York pour célébrer l’entrée en vigueur de la Convention, qui a été adoptée par l’Assemblée générale le 13 décembre 2006.

Jusqu’à maintenant, 128 pays ont signé le traité et 25 l’ont ratifié.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU salue l'entrée en vigueur de la Convention sur les personnes handicapées

Le Secrétaire général a salué l'entrée en vigueur de la Convention relative aux droits des personnes handicapées et de son protocole facultatif, grâce à la 20ème ratification, qui en fera un instrument juridique obligatoire à partir du 3 mai 2008.