Darfour : Ban Ki-moon condamne les attaques contre des écoles et un marché

7 mai 2008

Le Secrétaire général s'est déclaré aujourd'hui « profondément préoccupé » par les récents bombardements ayant frappé des zones civiles du Nord-Darfour.

« En particulier, les bombardements d'une école, d'installations d'eau et d'un marché, respectivement contre les villages d'Oum Sidir, Ein Bassar et Shege Karo, sont inacceptables », indique un message publié aujourd'hui par sa porte-parole.

L'Opération hybride UA-ONU au Darfour (MINUAD) a aidé à l'évacuation des blessés après les attaques.

« Le Secrétaire général déplore fermement ces actes visant des zones civiles, y compris des emplacements où sont regroupés des enfants ».

« Le Secrétaire général est également inquiet de l'augmentation des actes de banditisme qui compromettent les opérations humanitaires et empêchent la MINUAD d'exécuter son mandat ».

Ban Ki-moon a réitéré son « appel urgent à toutes les parties de cesser les hostilités, d'assurer la protection des civils et de travailler avec la MINUAD afin de promouvoir la sécurité et de mener à bien le processus politique conduit par les Envoyés spéciaux de l'ONU et l'Union africaine ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Soudan : la coordonnatrice humanitaire demande l'arrêt des attaques contre les civils

La coordonnatrice humanitaire pour le Soudan, Ameerah Haq, a appelé à un arrêt immédiat des attaques sur des installations civiles dans le nord du Darfour.