Zimbabwe : Ban Ki-moon reste en contact avec les dirigeants de la région

7 mai 2008

Le Secrétaire général suit de près l'évolution de la situation au Zimbabwe et reste en contact avec les dirigeants de la région, a informé aujourd'hui la porte-parole de Ban Ki-moon.

Ce dernier « continue de s'inquiéter des informations reçues concernant la violence et l'intimidation de nature politique dans le pays, tandis que l'impasse se prolonge », indique la déclaration communiquée aujourd'hui.

Le Secrétaire général a réaffirmé que selon lui, « les prochaines étapes du processus électoral doivent avoir lieu d'une manière pacifique, crédible et transparente et avec la présence d'observateurs étrangers ».

La situation s'est dégradée au Zimbabwe depuis les élections parlementaires et présidentielles du 29 mars 2008.

Le 29 avril dernier, des experts des Nations Unies mandatés au titre de procédures spéciales ont publié une déclaration commune dans laquelle ils ont exprimé leur grave préoccupation concernant les droits de l'homme dans le pays. Ils ont, en particulier, dénoncé les actes de violence, de torture, les menaces et intimidations, les arrestations, ainsi que les attaques contre les maisons.

Des centaines de personnes, en majorité des femmes et des enfants, ont été déplacées et certaines sont allées chercher refuge dans les pays voisins.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Zimbabwe : l'ONU en discussions pour jouer un rôle de moniteur des élections

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a évoqué aujourd’hui des discussions en vue de trouver un « possible rôle » de moniteur du deuxième tour de l’élection présidentielle au Zimbabwe.