« L’ONU devra maintenir son engagement envers la Sierra Leone », affirme Ban Ki-moon dans un rapport

5 mai 2008

Après avoir consulté divers organismes de l’ONU ainsi que le gouvernement de la Sierra-Leone, le Secrétaire général a proposé la création d’un Bureau d’appui intégré pour la consolidation de la paix en Sierra Leone (BANUSIL) pour une période d’un an, afin de succéder à l’actuel Bureau intégré des Nations Unies (BINUSIL), dont le mandat s’achèvera le 30 septembre prochain.

« Après le retrait du BINUSIL en septembre, l’ONU devra maintenir son engagement envers la Sierra Leone.

La création d’un bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix, globalement chargé de s’occuper des problèmes du pays dans les domaines politique et économique et en matière de consolidation de la paix, sera un canal important par lequel continuera de passer l’aide internationale à la consolidation de la paix en Sierra Leone », indique le dernier rapport au Conseil de sécurité rendu public aujourd’hui.

Car si les progrès réalisés dans le pays sont considérables – en particulier dans les secteurs de la sécurité, la police, les forces armées, les capacités électorales - les défis restent importants.

« Le pays continue de connaître des tensions politiques d’origines ethnique et régionale, un taux de redressement économique faible, une situation économique et sociale laissant à désirer et de graves difficultés liées à la gouvernance qui, si elles ne sont pas gérées soigneusement, pourraient faire dérailler le processus de consolidation de la paix », a relevé le Secrétaire général.

Ce dernier a particulièrement insisté sur la nécessité de promouvoir la réconciliation nationale, d’élargir le dialogue politique et d’associer tous les citoyens indépendamment de leur affiliation politique, ou de leur origine ethnique et régionale, au relèvement économique et aux processus politiques : autant de responsabilités pour les principaux partis politiques qui doivent mettre de côté leurs divergences.

Ban Ki-moon a par ailleurs engagé le gouvernement à promouvoir la participation de la Sierra Leone aux travaux de la Commission de consolidation de la paix et à collaborer avec elle afin de « définir et d’exécuter les projets qui auraient une incidence positive sur le relèvement économique et la consolidation de la paix en général ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.