Zimbabwe : l'ONU en discussions pour jouer un rôle de moniteur des élections

5 mai 2008

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a évoqué aujourd’hui des discussions en vue de trouver un « possible rôle » de moniteur du deuxième tour de l’élection présidentielle au Zimbabwe.

« Ce sont des idées dont nous allons débattre, afin de savoir ce qui pourrait être fait concrètement à ce stade », a dit le Secrétaire général lors d’une conférence de presse à New York.

Ban Ki-moon a dit qu’il était « conscient de ce que la Commission électorale du Zimbabwe avait à présent annoncé les résultats officiels de l’élection présidentielle qui s’est tenue le 29 mars dernier ».

« Mais je reste profondément préoccupé par les informations concernant l’accroissement des violences et des mesures d’intimidation dans le pays », a-t-il insisté.

Le Secrétaire général a rappelé qu’il travaillait en étroite coopération avec le président de la Tanzanie, Jakaya Kikwete, qui préside l’Union africaine et à qui il devait parler aujourd’hui.

« Je vais aussi parler au président de la Zambie, Levy Mwanawasa, qui est président de la Communauté de développement de l’Afrique australe ».

Ban Ki-moon a exhorté les autorités du Zimbabwe à s’intéresser à toutes les crises humanitaires causées par les violences.

« J’espère que les dirigeants africains feront les efforts nécessaires pour trouver une solution rapide et harmonieuse à cette crise », a-t-il insisté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Conseil de sécurité divisé sur la question du Zimbabwe

« La question du Zimbabwe n’est pas à l’ordre du jour du Conseil de sécurité », a rappelé aujourd’hui le représentant de l’Afrique du Sud qui préside le Conseil au mois d’avril alors que des représentants de l’opposition au Zimbabwe étaient venus demander au Secrétaire général l’envoi d’un émissaire sur place.