Somalie : l'expert indépendant sur les droits de l'homme dénonce la mort de civils

23 avril 2008

L'expert indépendant sur la situation des droits de l'homme en Somalie, Ghanim Alnajjar, a exprimé son inquiétude devant l'escalade de la violence et la détérioration des droits de l'homme dans le pays, à la suite de la reprise des combats violents entre les troupes du Gouvernement fédéral de transition et les forces antigouvernementales.

« L'expert indépendant a appelé au calme et à un cessez-le-feu immédiat, et a demandé au Gouvernement fédéral de transition et la communauté internationale de protéger les civils somaliens et de maintenir en permanence l'accès humanitaire », indique un communiqué publié aujourd'hui à Genève.

Selon les dernières informations, l'utilisation de l'artillerie lourde dans des zones fortement peuplées de civils a causé la mort de 81 civils et plus de 100 autres ont été blessés.

Ghanim Alnajjar a particulièrement condamné les attaques délibérées à l'encontre de religieux du Groupe Altabligh de la mosquée Alhidaya.

Il a rappelé à toutes les parties leur devoir de respecter les dispositions du droit international humanitaire, avant d'insister sur la nécessité d'enquêter rapidement et de manière impartiale sur les assassinats afin que la paix durable en Somalie soit « basée sur la justice, la vérité et la responsabilité ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Somalie : le Secrétaire général presse les combattants d'épargner la population civile

Le Secrétaire général s'est dit « extrêmement inquiet » au sujet des lourds combats qui ont eu lieu le week-end dernier à Mogadiscio, la capitale somalienne.