Colombie : le HCR et le PAM assistent les populations autochtones du fleuve Guaviare

22 avril 2008

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) a entrepris une mission humanitaire auprès des communautés autochtones frappées par le conflit civil en Colombie, près du fleuve Guaviare.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) a entrepris une mission humanitaire auprès des communautés autochtones frappées par le conflit civil en Colombie, près du fleuve Guaviare.

« Prévenir les déplacements forcés des habitants en les aidant à rester sur leurs terres grâce au soutien et à l’aide avant qu’ils soient forcés à fuir est souvent la meilleure forme de protection », a déclaré Jean-Noël Wetterwald, le représentant du HCR en Colombie, selon un communiqué publié aujourd’hui à Genève.

Des centaines de personnes – pour la plupart des autochtones des tribus Guyabero et Nukak Maku – ont fui depuis le début de l’année les villages de Mocuare, Puerto Alvira, Barranco Colorado et le centre municipal de Mapiripan, le long de la rivière Guaviare, située dans le sud de la Colombie. La zone est en effet disputée par les forces armées régulières et les groupes armés irréguliers.

Selon le HCR, Puerto Alvira a perdu 75% de ses habitants. Ceux qui restent sont souvent les plus vulnérables, qui doivent affronter les pénuries et les prix exorbitants du peu de nourriture qui est encore disponible.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a livré la semaine dernière 14 tonnes de nourriture à quelque 1.000 personnes, et des kits d’hygiène et des fournitures scolaires ont aussi été distribués.

A l’occasion de cette opération, le HCR a noté le manque d’installations et de matériels médicaux.

Les deux agences, avec la coopération des partenaires locaux, mettent en place des projets pour aider ces populations, notamment avec des programmes destinés aux enfants et aux personnes âgées.

Les 80 groupes autochtones que compte la Colombie - soit 2% de la population totale – ont été particulièrement touchés par le déplacement forcé provoqué par le conflit interne dans le pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.