Gaza/Israël : John Duggard appelle à une intervention internationale

17 avril 2008

« Combien de temps cette folie va-t-elle se perpétuer sans intervention internationale sérieuse », a demandé aujourd'hui le Rapporteur des droits de l'homme pour les territoires palestiniens occupés depuis 1967, après la nouvelle vague de violence.

« Les effusions de sang à Gaza et dans une moindre mesure en Cisjordanie se poursuivent ». « Mercredi 16 avril, près de 20 Palestiniens ont été tués lors d'opérations militaires israéliennes. La majorité des tués étaient des civils et cinq d'entre eux des enfants. Le même jour trois soldats israéliens ont été tués », a rappelé John Duggard dans un communiqué publié aujourd'hui à Genève.

« Le manque de volonté de la part d'Israël de parler au Hamas est compréhensible, compte tenu de l'hostilité du Hamas envers l'Etat d'Israël. Mais il n'y a pas de raison pour que les Nations Unies, par l'intervention du Conseil de sécurité ou du Secrétaire général, n'intervienne pas et ne fasse pas valoir son rôle de médiateur », a souligné l'Expert des Nations Unies.

« C'est un rôle joué traditionnellement par les Nations Unies, même lorsqu'une des parties a été qualifiée de 'terroriste' », a-t-il insisté.

John Duggard a appelé à ce que l'ONU ouvre des « voies de communication entre Israël, le Hamas et l'Autorité palestinienne à Ramallah, afin de les amener à la table de négociations. Une telle initiative contribuerait aussi à la promotion de l'unité nationale palestinienne – un autre domaine dans lequel l'ONU a manqué d'agir ».

« Il n'est sûrement pas trop demandé que d'attendre du Conseil de sécurité, et, s'il ne peut agir, du Secrétaire général, de protéger la vie humaine, même si cela implique de parler à un groupe que l'on désapprouve politiquement », a souligné l'Expert.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.