Protocole de Kyoto : le Mécanisme de développement propre passe le cap du 1000ème projet

14 avril 2008

Un projet visant à réduire les émissions de dioxyde de carbone dans l'Andhra Pradesh, en Inde, de plus de 34.000 tonnes par an, est le 1000ème enregistré dans le cadre du Mécanisme de développement propre (MDP) du Protocole de Kyoto.

« Avec 1000 projets dans 49 pays en seulement deux ans et demi, le MDP `bébé´ a montré son potentiel et grandit pour devenir `junior´. Il est clair qu'un potentiel encore plus important peut être atteint, tout en respectant l'impératif de garantir l'intégrité environnementale et en rendant le mécanisme le plus simple possible », a déclaré Rajesh Kumar Sethi, le président du bureau exécutif du MDP, dans un communiqué publié aujourd'hui à Bonn, en Allemagne, où se tient un atelier de coordination organisé par la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

Jusqu'ici, les projets MDP ont généré plus de 135 millions de réduction certifiées d'émissions. Le Mécanisme devrait au total en générer 2,7 milliards au cours de la première période d'engagements chiffrés en matière de limitation et de réduction des émissions du Protocole de Kyoto, qui s'étend de 2008 à 2012.

Le Mécanisme de développement propre, qui est un mécanisme de flexibilité du Protocole de Kyoto, incite les pays industrialisés à réaliser des projets permettant de réduire, voire d'éviter, ou de stocker les émissions de gaz à effet de serre dans les pays en développement.

En contrepartie, ils reçoivent des crédits d'émissions qui peuvent être utilisés pour atteindre leurs propres objectifs d'émissions. Les pays récipiendaires bénéficient d'injections de technologies avancées qui permettent à leurs usines ou leurs installations générant de l'électricité d'opérer de manière plus efficiente, et de ce fait à bas coût et avec des profits élevés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.