Haïti : le Secrétaire général appelle les manifestants au calme

9 avril 2008

Le Secrétaire général de l'ONU a réitéré aujourd'hui son inquiétude à l'égard de la violence qui a suivi les manifestations contre la hausse des prix alimentaires et du carburant en Haïti.

Ban Ki-moon « regrette profondément les pertes en vies humaines », indique un message transmis aujourd'hui par sa porte-parole.

Selon la presse, au moins cinq personnes ont été tuées, et une cinquantaine blessées.

Le Secrétaire général, qui a également déploré les attaques à l'encontre du personnel et des locaux de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) ainsi que contre le Gouvernement d'Haïti et des propriétés privées, a appelé au calme et exhorté les manifestants à ne pas s'engager dans d'autres actes de violence.

Tout en exprimant sa sympathie pour le peuple haïtien qui souffre de la hausse des prix des denrées alimentaires et des carburants, il a souligné que la MINUSTAH et le système de l'ONU en Haïti continueraient de soutenir les autorités du pays afin d'apporter l'aide humanitaire et de maintenir l'ordre public.

Le Secrétaire général a par ailleurs encouragé les donateurs internationaux à contribuer avec une aide d'urgence afin de faire face aux difficiles conditions actuelles.

Selon la presse, l'envolée des prix des denrées de base ces dernières semaines est à l'origine des émeutes qui ont démarré dans la ville des Cayes. A Port-au-Prince, la capitale, de nombreux véhicules ont été endommagés, des commerces pillés et certains locaux attaqués.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.